C’est beau une ville la nuit – Penthésilée

C'est beau une ville la nuit (Penthésilée)

C’est beau une ville la nuit – Penthésilée (Hommage à Italo Calvino)
Casse d’imprimerie peinte, touches noires et touches blanches
46 x 65 x 5 cm

Texte : Così prosegui, passando da una periferia all’altra, e viene l’ora di partire da Pentesilea. Chiedi la strada per uscire dalla città; ripercorri la sfilza dei sobborghi sparpagliati come un pigmento lattiginoso; viene notte; s’illuminano le finestre ora più rade ora più dense.
(Italo Calvino, Le città invisibili, Einaudi, 1972)

Traduction en français : Tu continues, tu passes d’une périphérie à une autre, et l’heure arrive de quitter Penthésilée. Tu demandes ta route, pour sortir de la ville ; tu retraverses la suite des faubourgs en désordre, semblables à un pigment laiteux ; la nuit arrive ; des fenêtres s’éclairent, tantôt clairsemées, tantôt plus nombreuses.